Contenu censuré

Soumana Idrissa Maïga, directeur de l’unique quotidien privé du Niger l’Enquêteur, est arrêté le 23 janvier 2014.

L’article “Les journalistes qui idolâtrent le pouvoir” publié par le site d’information Khabarnegaran dénonce le manque de neutralité de certains médias iraniens depuis l’arrivée au pouvoir du nouveau président Hassan Rohani.

Le 23 juillet 2013, le célèbre journaliste turc Yavuz Baydar est congédié par le quotidien conservateur Sabah, où il occupait depuis de nombreuses années la fonction de médiateur. Le journal a refusé de publier ses deux derniers billets.

Pendant la campagne électorale de 2011, Michael Sata, alors leader du parti d’opposition Front Patriotique (PF), promet de débarrasser la presse zambienne de toute interférence gouvernementale s’il est élu Président.

Reporters sans frontières publie une analyse du réseau Internet de la Syrie réalisée le 22 mai 2013.

Le 26 septembre 2012, Fábio Pannunzio poste l’avis de décès de son blog, O Blog do Pannunzio. Enterrant de sa propre initiative sa vitrine sur le Net, le journaliste est en fait allé au bout d’une logique de censure qui lui a été imposée par voie judiciaire.

Est-ce un soubresaut ou un tournant dans l’histoire de la censure en Chine? L’avenir le dira. Les journalistes de l’hebdomadaire  Nanfang Zhoumo (南方周末) livrent en tout cas une bataille héroïque contre le pouvoir qui les enjoint de se taire.

Le 16 septembre 2012, après avoir publié des articles sur les épidémies de choléra et de dengue sur l’île de Cuba, Calixto Ramón Martínez Arias, journaliste pour le centre d’information Hablemos Press, est placé en détention.

Le 4 octobre 2012, le gouvernement marocain décide de retirer son accréditation à l’un des journalistes de l’Agence France-Presse à Rabat, Omar Brouksy.