Le blogueur vénézuélien Alek Boyd dénonce sur infodio.com de nombreuses affaires de corruption au Venezuela. Le 14 janvier, il met en ligne une plainte déposée par un ancien ambassadeur des Etats-Unis au Venezuela contre la firme vénézuélienne Derwick Associates.

Soumana Idrissa Maïga, directeur de l’unique quotidien privé du Niger l’Enquêteur, est arrêté le 23 janvier 2014.

Plus de 22 000 chinois possèdent des comptes offshore dans des paradis fiscaux. Parmi eux, de nombreux proches de l'élite dirigeante du pays.

L’article “Les journalistes qui idolâtrent le pouvoir” publié par le site d’information Khabarnegaran dénonce le manque de neutralité de certains médias iraniens depuis l’arrivée au pouvoir du nouveau président Hassan Rohani.

Le 9 novembre 2013, la Commission nationale des télécommunications (Conatel) venezuelienne émet un ordre de censure contre des sites couvrant le thème des taux de change parallèles.

Le 18 août 2013, le caméraman Mourad Meherzi est arrêté à son domicile par la brigade criminelle de Gorj (Gorjani). Son seul crime : avoir filmé et diffusé les images d’un jet d’oeuf sur la personne du ministre de la Culture tunisien, Mehdi Mabrouk.

Le 23 juillet 2013, le célèbre journaliste turc Yavuz Baydar est congédié par le quotidien conservateur Sabah, où il occupait depuis de nombreuses années la fonction de médiateur. Le journal a refusé de publier ses deux derniers billets.

Pendant la campagne électorale de 2011, Michael Sata, alors leader du parti d’opposition Front Patriotique (PF), promet de débarrasser la presse zambienne de toute interférence gouvernementale s’il est élu Président.

Condamnés pour atteinte à la vie privée par la cour d’appel de Versailles, Mediapart et Le Point ont été contraints de retirer de leurs sites toute citation écrite des “enregistrements Bettencourt”, réalisés à l’insu de la milliardaire à son domicile, par son majordome, entre 2009 et 2010.

Le 2 juin 2010, le militant des droits de l'homme Floribert Chebeya est assassiné à Kinshasa, en République démocratique du Congo (RDC). Trois ans plus tard, l'affaire Chebeya est toujours tabou en RDC, mais aussi au Cameroun. Le film L'affaire Chebeya, un crime d'État ?

Pages